© 2016-2019 by Le Jardin d'Erémure.

Proudly created with Wix.com

UNE LONGUE ABSENCE

September 19, 2012

Par Joackim

Me voici de retour sur ce blog après 3 mois d'absence !
Il faut dire que cet été le jardin n'a pas été une priorité pour moi, il y avait d'autres projets que je désirais mener pendant ce temps-là. Il a donc bénéficié d'un entretien minimum, aussi parfois livré à lui-même. Cela m'a permis de voir quelles plantes résistaient le mieux à la sécheresse ; le but étant de ne pas être esclave de son jardin mais de choisir les végétaux les mieux adaptés au terrain et au climat afin que son entretien en soit réduit.  Au final, peu de pertes sont à déplorer, mais le problème a surtout été les mauvaises herbes qui se sont multipliées dans les zones où la terre était à nue.

Mais je reviendrai plus tard sur ces histoires-là. Je voudrai aujourd'hui vous raconter celle de Camille la chenille.

Vous savez peut-être mon intérêt, en parallèle à celui du jardin, pour les lépidoptères (les papillons, quoi). L'un des plus beau, si ce n'est LE plus beau d'Europe, est le Machaon. Sa chenille est aussi l'une des plus belles que l'on peut rencontrer. Eh bien l'an passé, j'avais planté trois pieds de fenouil bronze dans l'espoir de les attirer (en plus de leurs qualités décoratives au jardin). J'espérais surtout qu'une des femelles de cette espèce ponde sur l'un des mes fenouils pour que je puisse admirer et suivre l'évolution de ces belles chenilles. Et là, bingo ! Au mois de juin, j'ai pu constater la présence d'une magnifique chenille en train de dévorer les fines feuilles de la plante hôte. Chaque jour, je me suis rendu au jardin pour la voir évoluer, manger, grossir, muer, en pensant la prélever au dernier stade pour suivre la nymphose puis l'éclosion du papillon. Hélas, un soir je l'ai retrouvée morte, comme si elle avait été vidée de l'intérieur, alors que je l'avais vue vivante quelques heures auparavant. Quelle déception... Je pense qu'elle a due être parasitée par un hyménoptère.

L'expérience est néanmoins positive : avec seulement trois pieds de fenouil j'ai pu observer une chenille de Papilio machaon. Cela m'encourage à poursuivre l'année prochaine et je pense cette fois planter beaucoup plus de fenouil au jardin afin de multiplier les chances d'en avoir. Et puis au-delà de l'intérêt qu'ils représentent pour ces lépidoptères, ils ont une grande valeur ornementale.

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

A L'AFFICHE

November 17, 2019

Please reload

ARCHIVE
Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now