© 2016-2019 by Le Jardin d'Erémure.

Proudly created with Wix.com

LE SEMIS 1312

May 6, 2017

Par Joackim

Le croisement 1312 utilise comme parent ♀ un hellébore aux fleurs simples, très larges, entre vert pâle et crème, picotee (bordure pourpre) et ponctuées de minuscules points pourpre au centre, et arborant des nectaires foncés :

 

Les qualités de cet hellébore sont ses énormes fleurs, son abondante floraison et sa vigueur.

 

Le parent ♂ est le même que celui du semis 1301 vu précédemment, un double vert ponctué :

 

 

En toute logique, on devrait obtenir un hellébore à cœur d'anémone car théoriquement, c'est ce que donne un croisement entre un hellébore double avec un simple. Voici les deux sujets obtenus :

 

SEMIS 131201

 

 

 

SEMIS 131202

 

 

Le semis 131201 donne un résultat auquel on pouvait s'attendre. On retrouve les teintes du parent ♀ tout en tirant davantage sur le vert pâle que sur le crème et en étant plus lumineux. On retrouve aussi le caractère picotee et discrètement ponctué. Le cœur d'anémone attendu est bien présent, et il est de couleur pourpre comme les nectaires du parent ♀. Les tépales, au nombre de cinq, semblent en revanche manquer de substance donnant une impression d'irrégularité. Cela reste à confirmer car je n'ai eu que deux fleurs pour la première floraison.

Au final, un hellébore plutôt attrayant et original et qui a déjà servi pour des croisements en tant que parent ♂.

 

 

Le sujet 131202 est bien différent de son frère de semis. Si l'on retrouve le côté vert pâle (mais en plus lumineux encore), le caractère picotee est totalement absent. En revanche, le caractère ponctué viendrait plus du père que de la mère car les points sont plus nombreux, plus gros et plus dense vers le centre de la fleur. La surprise est qu'on n'a pas ici de cœur d'anémone, mais de simples nectaires verts. Est-il possible alors d'avoir un hellébore simple en croisant un double et un simple ? Si la réponse est non, alors il a dû y avoir une pollution par un autre pollen lors du croisement ou antérieurement. Mes pieds-mères étant plantés directement au jardin et non sous serre comme c'est le cas pour les professionnels, je ne peux pas avoir la certitude absolue que les fleurs utilisées dans mes croisements n'aient été déjà fécondées par une abeille par exemple. Je fais toujours en sorte d'utiliser une fleur pas encore ouverte avant de la polliniser, mais il arrive parfois que la fleur ♀ d'un croisement soit légèrement ouverte au moment de l'hybridation. Par contre, il me paraît impossible qu'une pollution par un autre pollen ait pu avoir lieu a posteriori car j'enveloppe systématiquement la fleur dans un petit sac pour éviter cela.

Ce semis 131202 a lui aussi été employé en tant que parent ♂ dans un croisement cette année.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

A L'AFFICHE

November 17, 2019

Please reload

ARCHIVE
Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now